Aide / les conseils d'Elisa / Couleurs

Choisir son blanc en peinture à l'huile

Fotolia_8549399_L

Il y a des lessives qui lavent plus blanc que blanc !! Plus blanc que blanc ! C’est quoi ? C’est transparent ? Vous vous rappelez ce sketch de Coluche?  En peinture à l’huile nous avons la même problématique. Il existe plusieurs sortes de blancs. Voici quelques explications pour les distinguer.

Le blanc de titane 

C’est le blanc le plus opaque. Idéal en mélange ou pur pour couvrir les fonds, travailler en épaisseur, et réaliser de beaux rehauts de lumière.

Le blanc de zinc

Celui là est bien moins opaque que le titane. Il est destiné à éclaircir certaines zones sans couvrir le fond. Il est donc plus approprié aux glacis, en déposant juste un voile.

Le blanc de titane zinc

C’est l’intermédiaire. Peu d’intérêt !

Le blanc transparent

Lui aussi est comme indiqué très transparent. Il présente aussi peu d’intérêt. Juste utile pour un travail en pâte sans chercher à couvrir le fond et avoir un maximum de transparence.

Le blanc d’argent

Autrefois à base de blanc de céruse (plomb), ce composant est maintenant interdit. Les tubes blanc d’argent (imitation) sont aujourd’hui ni plus ni moins que du blanc de titane.

Pour ce qui est du blanc de titane il faut savoir que pour avoir un beau blanc bien opaque, il faut privilégier les tubes « haut de gamme ».

Les autres questions autour de ce thème


Une Question ? Nous sommes là pour vous aider x